BASA 2017

29 septembre > 1er décembre 2017

PROGRAMME

Une histoire de la BIENNALE D’ART SACRÉ ACTUEL
L’existence de la BASA est liée à l’association Confluences née en 1988, et relève d’une initiative de l’Eglise Catholique de Lyon. À la demande de Mgr Decourtray, alors Cardinal de Lyon, le Père Michel Durand créé Confluences. L’association est à l’origine de la Biennale d’Art Sacré Actuel.  Devenue Confluences-Polycarpe lorsque l’église saint-Polycarpe (dans les pentes de la Croix-Rousse) accueillit l’événement, elle prit finalement le nom de Résurgence(s) après avoir déménagé dans le quartier de la Guillottière.

Organisée pour la 1ère fois en 1996 à la demande de nombreux artistes qui souffraient de l’absence de lieu d’exposition pour l’art à caractère spirituel souvent appelé « art sacré », autour d’un thème depuis 1998 :

1998 : « Espérance »
2000 : « Passage »
2002 : « Le présent »
2004 : « Ombre éclairée »
2006 : « L’homme debout »
2009 : « par le Fils »
2011 : « le Souffle »
2013 : « Fragiles ! »
2015 : « Demain »
2017 : « Profond retournement »

Art sacré actuel ?
Pour les organisateurs, l’art sacré actuel n’est pas nécessairement lié au culte. C’est un art profondément humain qui touche l’homme dans ses fondements et son accomplissement religieux. L’art visé est qualifié d’ « actuel » pour établir une distinction avec l’art dit « contemporain » dont nous pensons qu’il ne participe pas de la même démarche artistique.

Par « art sacré », les organisateurs entendent un art par lequel est délivrée une vision du monde dans une relation particulière à la transcendance, dans le respect d’une forme originale. Ainsi la vision n’occulte pas la forme et la forme n’arrête pas le regard sur elle-même. La forme accompagne la vision, résultat de la « nécessité intérieure » de l’artiste.

En même temps, le sacré n’est pas le fruit d’un calcul. Il survient. L’artiste réalise une œuvre sacrée dans sa capacité à se laisser regarder, transformer par ce qui le dépasse. La responsabilité du sacré de l’œuvre incombe aussi à celui qui lit, déchiffre, aime et voit se lever pour lui une œuvre qui révèle la vie qui est en lui.

L’art sacré actuel rend présent d’une manière ou d’une autre ce cheminement de l’artiste ouvert au cheminement de celui qui reçoit.

En toile de fond, nous nous référons à la tradition chrétienne tendue entre tout ce qui fait l’homme et tout ce qui fait Dieu en Jésus-Christ. L’art sacré actuel n’est certainement pas étranger à cette quête spirituelle chrétienne trouvant un accomplissement dans la sainteté qui est ajustement à Celui qui communique sa Vie, transforme et assure l’unité de la personne.

La Biennale d’Art Sacré Actuel 2017 aura lieu du 29 septembre au 1er décembre en l’église Saint-André située au centre-ville de Lyon.
Église Saint-André
17, rue de Marseille
69007 Lyon

PROGRAMME À TÉLÉCHARGER

 

Dans un premier temps, il a été demandé aux artistes de présenter leur travail en réponse à un thème développé dans un cahier des charges. Le thème de la prochaine Biennale est :

PROFOND RETOURNEMENT
Associer « profond » à « retournement » sous-entend qu’il existe un ou des retournements qui ne sont pas profonds. Un discernement commence.

À QUEL RETOURNEMENT SOMMES-NOUS APPELÉS ?
Se retourner – retourner vers
Repérons tout d’abord les différents usages de ce mouvement. Se retourner sans arrêt sur un passé douloureux, se retourner pour apprendre de ceux qui ont vécu avant nous. On a tous dans le corps le geste de se retourner. Un bruit dans notre dos, nous nous retournons pour l’associer à une image et calmer notre peur de l’inconnu. Ensuite, « retourner », plus qu’un geste, nous oriente vers un lieu. Nous retournons au chalet de notre enfance. Quand on est chrétien, on aspire à retourner au Père. Retourner prend alors le sens de revenir après s’être écarté pour toutes les raisons de la vie.

RETOURNÉ !
« Retournement » fait partie de ces mots qui disent aussi bien le visible que l’invisible.

Un jury s’est rassemblé autour du commissaire pour sélectionner trente-deux d’artistes parmi tous les dossiers reçus.

Pour suivre le cheminement des artistes, un blog a été créé, comme un espace de dialogue ouvert à la curiosité des visiteurs. LE BLOG

Les acteurs de la BASA

Après un parcours artistique au cours duquel il explore le théâtre, le chant lyrique et le tissage d’art, Franck Castany découvre par l’Orient chinois tout un horizon spirituel qui l’amène à pratiquer le bouddhisme zen, avant de retrouver ses racines chrétiennes par l’orthodoxie, en son chant byzantin. Une expérience monastique consolide ce chemin de conversion à la foi chrétienne, plutôt dans la tradition catholique. Renonçant à la vie de moine, il prendra des engagements dans l’Eglise de Toulouse, puis de Lyon avant de se marier. A travers ses actions pastorales, il est alors de plus en plus soucieux de faire se rencontrer une dynamique religieuse et artistique qu’il juge complémentaire. Sa rencontre avec Michel Durand, prêtre du Prado et initiateur de la BASA, ira dans le sens de cet élan fécond.

Franck CASTANY

commissaire de la BASA 2017

Amateur d’Art et de Patrimoine,  Philippe Joannard  anime le « Cercle Résurgence(s) Saint André ». Ce cercle est un réseau d’influence, constitué aussi bien de jeunes amateurs que d’entrepreneurs, mécènes de la Biennale. Ce réseau œuvre à fournir un financement indispensable pour la réussite de ce magnifique événement.

Philippe JOANNARD

Michel Durand est prêtre du Prado. Il est à l’origine de la Biennale d’Art Sacré Actuel dont il a été à plusieurs reprises commissaire.

Michel DURAND

LE CERCLE RÉSURGENCE(S) SAINT ANDRÉ

Le mécénat est un acte philanthropique qui se traduit par le versement d’un don bénéficiant d’une réduction d’impôt.

  • Le cercle a été créé :
    • Pour soutenir la 11ème Biennale d’Art Sacré Actuel.
    • Pour aider au rayonnement de ce lieu magnifique amené à accueillir, dans la continuité de la Biennale, des manifestations artistiques.

Grâce à l’engagement du plus grand nombre, la 11ème Biennale d’Art Sacré Actuel pourra étendre son rayonnement, et le programme artistique produit à la suite, conquérir un large public

Chaque contribution est importante, chaque mécène, chaque donateur apporte une pierre à notre édifice.

À tous, le Cercle Résurgence(s) Saint André adresse ses plus sincères remerciements.

Nous soutenir, c’est encourager la création d’œuvres d’art sacré contemporain, participer à l’accompagnement et au dialogue avec les artistes et promouvoir un nouveau lieu d’accueil et de création.

VOUS ÊTES UN PARTICULIER

En tant que particulier, vous pouvez soutenir personnellement la Biennale d’Art Sacré Actuel ainsi que toutes les manifestations culturelles afférentes.

Lorsqu’un particulier fait un don, il bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu de 66% de la valeur du don ; la réduction est plafonnée à 20% du revenu imposable.

Membre actif pour les jeunes jusqu’à 25 ans : 15€
→ Envoi du programme

Membre titulaire : 60€
→ Envoi du catalogue de la Biennale

Membre souscripteur :125€
→ Invitation aux inaugurations

Membre bienfaiteur : 250€
→ Invitation à tous les événements

Les avantages annoncés se cumulent à partir des membres titulaires.

La Biennale d’Art Sacré Actuel et l’ensemble des évènements afférents sont gérés par l’association Résurgence(s).

Les ressources de cette association « Loi de 1901 » à but non lucratif, sont constituées principalement de la vente des billets et des catalogues, des cotisations de ses membres et de mécénat.

À la réception du don, le Cercle Résurgence(s) Saint André adresse un reçu fiscal à joindre à la déclaration des revenus.

(Les membres de l’association Résurgence(s) sont membres titulaires de droit du Cercle Résurgence(s) Saint André.)

VOUS ÊTES UNE ENTREPRISE

Vos dons vont bénéficier de 60% de réduction d’impôt plafonné à 0.5% du CA.

Membre donateur : 500€

La Biennale d’Art Sacré Actuel et l’ensemble des évènements afférents sont gérés par l’association Résurgence(s).

Les ressources de cette association « Loi de 1901 » à but non lucratif, sont constituées principalement de la vente des billets et des catalogues, des cotisations de ses membres et de mécénat.


À la réception du don, le Cercle Résurgence(s) Saint André adresse un reçu fiscal.

(Les membres de l’association Résurgence(s) sont membres titulaires de droit du Cercle Résurgence(s) Saint André.)

BIENNALE D’ART SACRÉ ACTUEL DE LYON
4, rue Claude Boyer
69007 LYON
lyonbasa@gmail.com